Vers des Alpes sans sida

Notre vision

Horizon 2030

  • 0 nouvelle infection à VIH
  • 0 décès lié au sida
  • 0 déscrimination
2030
  • Diminution des épidémies d’IST
  • L’amélioration de l’espérance de vie et de la qualité de vie des personnes vivant a vec le VIH

Prévenir les nouvelles contaminations

Dépister

Promouvoir la santé sexuelle

Mieux vivre et mieux traiter

Documenter et développer la recherche

Renforcer la gouvernance

Nos objectifs

2016 / 2017
VIH
  • 15% des personnes infectées ne connaissent pas leur statut sérologique (470 personnes dans l’arc alpin)
  • 7 nouveaux cas de VIH sont pris en charge par mois sur nos trois départements
  • 95% des personnes dépistées reçoivent un traitement antirétroviral
  • 90% ont une charge virale durablement indétectable
Infections Sexuellement Transmissibles & Hépatites
  • en 5 ans le nombre de déclarations d’IST a augmenté (syphilis (x8), gonocoque (x8), Chlamydia)
  • 18% des jeunes filles de 16 ans sont vaccinées contre le Papilloma virus
  • 95% des personnes dépistées reçoivent un traitement antirétroviral
  • Entre 2 et 4,9 tests hépatites B positifs / 10000 habitants
2022
VIH
  • 95% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique
  • Raccourcir le temps entre la prise de risques et l’accès au Traitement Post-Exposition
  • Améliorer la disponibilité des préservatifs
  • Améliorer l’accessibilité et la communication de la PrEP
  • Conserver ce haut niveau d’accès au traitement quel que soit le groupe
  • 95% des personnes recevant un traitement anti-rétroviral ont une charge virale durablement indétectable
  • 95% des personnes vivant avec le VIH se déclarent en bonne santé
  • Réduire les discriminations de la part des professionnels de santé et du médico-social
Infections Sexuellement Transmissibles & Hépatites
  • Diviser par deux l’incidence des IST
  • Améliorer le recours au dépistage combiné
  • Doubler la couverture vaccinale Papilloma virus
  • Doubler la couverture vaccinale Hépatite B des populations à risques
2030
VIH
  • 0 nouvelle infection à VIH
  • 0 décès lié au sida
  • Les peronnes vivant avec le VIH vivent longtemps et en bonne santé
  • 0 discrimination
Infections Sexuellement Transmissibles & Hépatites
  • Diminution des épidémies d'IST

Nos axes de travail

Promouvoir et développer la prévention combinée : VIH et Infections Sexuellement Transmissibles
  1. Banaliser la PrEP et la prévention combinée auprès des publics cible.
  2. Améliorer l’accessibilité et la disponibilité du Traitement Post-Exposition.
  3. Former les professionnels de santé à la santé sexuelle et à la prévention du VIH et des IST.
  4. Augmenter la couverture vaccinale auprès des publics cible.
  5. Améliorer l’accès aux dispositifs de Réduction des risques et des dommages à l’usage de drogues.
Réduire le délai entre la contamination et le dépistage
  1. Augmenter le dépistage dans les populations à risque.
  2. Augmenter le nombre de personnes qui peuvent dépister par TRODS.
  3. Élargir les dépistages aux Chlamydiae, Gonocoques, Syphilis et hépatites.
  4. Augmenter l’accessibilité aux autotests.
Réduire le délai entre la contamination et le dépistage
  1. Favoriser le lien entre les différents acteurs de la santé sexuelle.
  2. Favoriser la prise en compte de la santé sexuelle dans les consultations médicales.
Réduire le délai entre la contamination et le dépistage
  1. Bien vieillir avec le VIH.
  2. Lutter contre les discriminations, préjugés et stigmatisations à l’encontre des personnes vivant avec le VIH.
  3. Améliorer les conditions de vie des personnes séropositives.
  4. Accompagner et soutenir la personne dans son parcours de santé.
Développer la recherche et les données épidémiologiques
  1. Étayer et orienter les actions et objectifs par des données épidémiologiques.
  2. Moderniser les outils de collecte d’information.
  3. Identifier les publics-cible et les personnes infectées mais non diagnostiquées.
  4. Mieux documenter l’épidémiologie des IST sur l’arc alpin et transfrontalières.
  5. Coopérer avec Santé Publique France et les COREVIH régionaux pour des données communes et comparées.
  6. Coopérer avec les COREVIH de la région Auvergne-Rhône-Alpes sur des recherches communes.
Développer la recherche et les données épidémiologiques
  1. Devenir un levier de plaidoyer au niveau local, régional et national.
  2. Ouvrir le COREVIH vers plus de diversité d’acteurs.
  3. Améliorer la visibilité et la gouvernance interne au COREVIH arc alpin.