Se protéger

La meilleure protection, c’est celle qui vous convient au moment qui vous convient. La fin du sida, c’est possible – tous ensemble.

Aujourd’hui, il est possible de choisir la méthode de protection la plus adaptée à votre vie sexuelle.

le VIH ne s’attrape pas par la salive, ni par le toucher. Donc, vous pouvez embrasser et toucher ! Seuls le sang, les secrétions sexuelles et le lait maternel permettent de transmettre le VIH.

On peut avoir une sexualité épanouissante en se protégeant et en protégeant son/sa partenaire, grâce aux préservatifs (masculins, féminins, digues dentaires), au traitement préventif (PrEP), en étant indétectable (pour ceux/celles qui sont déjà infecté.e.s) … ou une combinaison de différentes méthodes ! Sans oublier le traitement d’urgence après une prise de risque.

Les préservatifs

Utiliser un préservatif reste une des méthodes les plus efficaces de se protéger et protéger son partenaire contre le VIH et les autres IST. En avoir à portée de main est très utile !

Il existe deux types de préservatif : le préservatif masculin (ou « externe »), qui se déroule sur le pénis ; et le préservatif féminin (ou « interne ») qui se place dans le vagin avant le rapport.

Il y en a aujourd’hui pour tous et toutes : internes, externes, digues dentaires, extra-larges, colorés, parfumés, très fins, sans latex, bio, vegans, issus du commerce équitable, et même des préservatifs qui vibrent ou brillent dans la nuit !

Où trouver des préservatifs gratuits ?

Dans l’arc alpin, des préservatifs sont disponibles gratuitement dans les centres de dépistage et dans les centres de planification et d’éducation familiale, dans certaines maisons des habitants parfois….

Depuis décembre 2018, il est possible de se faire prescrire des préservatifs par votre médecin ou sage-femme. Ceux-ci seront remboursés par la sécurité sociale.
Vous pouvez aussi vous approvisionner dans tous les supermarchés, en ligne, en pharmacies, dans les stations-service, distributeurs automatiques, etc…

Comment poser un préservatif externe?

Vous êtes sûr.e qu’il est bien posé si le préservatif ne glisse pas et reste en place sur le pénis en érection ; il est déroulé de manière uniforme jusqu’à la base du pénis, et le réservoir ne contient pas d’air.

Mettre un préservatif nécessite un peu d’entraînement au début, mais cela permet d’éviter une grande partie des « accidents de capote ».

  1. Déchirez la pochette qui contient le préservatif avec vos doigts et ôtez le préservatif de sa pochette en veillant à ne pas l’abîmer avec vos ongles ou vos dents ;
  2. Posez le préservatif, encore enroulé, dans le bon sens sur le bout du pénis en érection : il doit pouvoir se dérouler vers le bas. En même temps, pincez le réservoir avec vos doigts pour en chasser l’air ;
  3. Déroulez le préservatif le long du pénis jusqu’à sa base ; Profitez ! ;
  4. Enlevez le préservatif directement après l’éjaculation, en le serrant à la base pour éviter qu’il ne glisse du pénis ;
  5. Fermer le préservatif avec un nœud et jetez le ;
  6. Utilisez un autre préservatif pour un autre rapport ou entre chaque pénétration (annale, buccale, vaginale).

La digue dentaire est encore méconnue mais protège lors de cunnilingus et anulingus. Il est possible d’en acheter en pharmacie.