Les autres IST

Les IST (infections sexuellement transmissibles) sont des infections provoquées par des microbes (virus, bactéries, parasites) qui peuvent être transmises plus ou moins facilement au cours de relations sexuelles. Le VIH est une IST, mais il en existe plusieurs autres. Des moyens simples existent pour les éviter et stopper leur transmission. Pour certaines IST (hépatite A, hépatite B, papillomavirus), il est même possible de se faire vacciner.

La plupart des IST se soignent facilement. Ainsi, lorsque l'on découvre que l'on est infecté, il convient de :

  • Prendre les traitements prescrits par le médecin et les suivre jusqu'au bout,
  • Prévenir son ou ses partenaire(s) afin qu'il(s) ou elle(s) puisse(nt) également se faire dépister et traiter.
  • Informations et conseils sur les IST : www.info-ist.fr

Utiliser un préservatif pour vous protéger et protéger l'autre lors de chaque rapport sexuel et avec chaque partenaire dont on ne connaît pas le statut en termes de contamination par le VIH ou les autres IST.

Attention : une contraception (pilule, spermicides, DIU…) ne protège pas des IST, ni du VIH.

Se faire dépister des IST comme du VIH, de manière régulière lorsque l'on a plusieurs partenaires et à chaque fois que l'on souhaite arrêter le préservatif avec un nouveau partenaire régulier (notamment car beaucoup d’IST n'ont pas ou peu de symptômes…)

Les infections sexuellement transmissibles

Informations et conseils sur les IST : www.info-ist.fr



Les chlamydioses

C’est une infection due à la bactérie Chlamydia Trachomatis. Elle est extrêmement répandue, en particulier chez les moins de 25 ans. Elle peut se développer en l’absence de tout symptôme. Elle touche les hommes comme les femmes et peut entraîner de graves complications.

C’est l’une des premières causes de stérilité de la femme en France, et c’est une raison supplémentaire pour se faire dépister.

Les chlamydiae se transmettent :

Lors des relations sexuelles : par pénétration vaginale ou anale, fellation et plus rarement par le cunnilingus,

Par transmission mère-enfant lors de l’accouchement.

(Source : Santé Publique France - Juillet 2018)

Les hépatites

Pour tout savoir sur les hépatites www.hepatites-info-service.org

Les hépatites virales sont des maladies contagieuses qui sont parfois aiguës (« jaunisse » pendant plusieurs semaines), parfois graves et/ou parfois chroniques (développement de lésions du foie sur plusieurs années, pouvant déboucher sur des états graves). Elles n’ont pas toujours un traitement. Il existe pour certaines un vaccin très efficace.

L’hépatite A est une maladie que l’on attrape habituellement avec l’alimentation (aliments souillés par le virus). Dans certains cas, elle peut être transmise au cours des relations sexuelles. C’est une infection aiguë, qui peut rendre malade pendant plusieurs semaines, parfois de façon grave. On peut s’en protéger par un vaccin.

L’hépatite B est une IST ; en France, la majorité des personnes qui ont attrapé l’hépatite B ont été contaminées sexuellement. La transmission sexuelle est très facile. Il existe également un risque élevé de contamination de l’enfant par la mère durant l’accouchement. L’hépatite B peut être une maladie aiguë, parfois grave, et une maladie chronique, qui peut déboucher sur une cirrhose et un cancer du foie. On peut s’en protéger par un vaccin, qui est d’ailleurs obligatoire chez tous les nourrissons.

L’hépatite C n’est pas considérée comme une IST puisqu’elle se transmet essentiellement lors des échanges sanguins. Cependant, il peut y avoir des rapports sexuels avec échanges sanguins directs ou indirects.

L’hépatite B est celle qui est la plus facilement transmissible par voie sexuelle, mais les autres hépatites peuvent donc dans certains cas être également transmises lors de relations sexuelles.



herpes

L’herpès génital est une maladie virale très contagieuse ; elle peut être transmissible par simple contact sexuel, même sans pénétration. Elle se manifeste par de petites cloques (vésicules) évoluant en plaies, localisées sur les organes sexuels ou à proximité. Elle est récidivante et peut donc resurgir plusieurs fois chez la même personne au cours de sa vie, à un rythme variable, parfois de façon asymptomatique.

LGV

La lymphogranulomateuse vénérienne est une forme particulière de l’infection à Chlamydia. Elle touche surtout les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes. Elle se manifeste alors par des signes au niveau rectal : inconfort, douleurs, écoulement, irritation …

Le diagnostic est très simple ; le traitement est très efficace par antibiotiques en comprimés.

les gonococcies

La gonococcie (également appelée blennorragie, gonorrhée ou encore « chaude-pisse ») est une infection due à la bactérie Neisseria gonorrhoeae. Elle provoque des brûlures et/ou un écoulement trouble par la verge, le vagin ou l'anus.

Cette infection se transmet lors de rapports sexuels, bucco-génitaux, vaginaux ou anaux. Un traitement par antibiotiques permet une guérison rapide. La transmission de la bactérie est très facile et peut se faire au cours d’un contact sexuel sans pénétration.

Les hommes sont plus touchés que les femmes sur l’ensemble du territoire français, à l’exception des DOM où l’on constate une prédominance des gonococcies chez les femmes. Les 15-24 ans sont les plus concernés par cette IST, quelle que soit la région.

Le traitement est simple et efficace. Il repose en général sur une injection unique d’antibiotique.

Plus d’info

(Source : Santé Publique France - Juillet 2018)

HPV

La famille des Human Papilloma Virus (HPV) regroupe des virus capables d’infecter la peau et les muqueuses. Ils peuvent alors entrainer le développement de verrues cutanées ou de verrues génitales ou anales : les condylomes. Certains types de virus sont responsables non pas de verrues (bénignes), mais de cancers : cancer du col utérin, cancer de la verge, cancer de l’anus … C’est pour dépister les tumeurs malignes ou pré-malignes qu’on fait chez les femmes après 25 ans un frottis cervicovaginal tous les 2 ans.

L’infection par ces virus est très fréquente ; ils sont très contagieux et peuvent se transmettre par simple contact, sans pénétration.

Depuis que l’on a découvert que les HPV étaient responsables de 100% des cancers du col de l’utérus chez la femme, et de presque tous les cancers de la verge (chez l’homme) ou de l’anus (chez l’homme et la femme), on a mis au point un vaccin pour protéger contre les HPV les plus à risque de cancer. On recommande de réaliser ce vaccin chez toutes les jeunes filles entre 11 et 19 ans, et chez tous les jeunes hommes entre l’adolescence et 26 ans s’ils ont eu ou ont toujours des relations sexuelles avec des hommes.

SYphilis

La syphilis est une IST due à la bactérie Treponema Pallidum. Elle est connue depuis plusieurs siècles. Elle est responsable de lésions de la peau et des muqueuses, mais peut également toucher de nombreux organes. C’est une IST très contagieuse ; la transmission peut se faire par pénétration anale ou vaginale, ou par rapport bouche-sexe.

Le diagnostic se fait facilement par prise de sang ; le traitement est très efficace par une à 3 injection(s) d’antibiotique.