La réduction des risques et des dommages

Je prends des drogues

La réduction des risques et des dommages (RdRd) en direction des usagers de drogue vise à prévenir la transmission des infections (VIH et hépatites), la mortalité par surdose par injection de drogue intraveineuse et les dommages sociaux et psychologiques liés à l’usage de drogues.

Aujourd’hui, la politique de réduction des risques et des dommages est un succès : Depuis plusieurs années, moins de 2% des nouvelles contaminations au VIH sont dues à l’usage de produits par voie intraveineuse.

Elle est née en France de l’apparition du VIH chez les toxicomanes dans les années 1980 : les taux de contamination importants parmi la population des usagers de drogues par voie injectable a obligé les pouvoirs publics à réfléchir à la manière de réduire les risques de contamination.

La réduction des risques en pratique

  1. La diffusion de messages de prévention
  2. La mise à disposition de matériel stérile
  3. L’expérimentation des salles de consommation à moindre risque
  4. la médiation sociale
  5. Faciliter l’accès au dépistage (VIH, VHC) et aux soins

Les actions de réduction des risques peuvent se dérouler dans différents milieux : Accueil dans les centres médico-sociaux (CSAPA et CAARUD) ; interventions dans la rue et dans les espaces publics (« les maraudes »), interventions en milieu festif ; interventions en milieu carcéral.

Le dispositif spécialisé médico-social

  • Les CSAPA

    Les centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie ont vocation à accueillir toute personne souffrant d’un problème d’addiction. Ces centres sont habilités à délivrer des traitements de substitution aux opiacés.
  • Les CAARUD

    Les centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques chez les usagers de drogues (CAARUD) sont chargés d’accueillir les usagers de drogues pour mettre en œuvre des actions de réduction des risques. L’objectif est de prévenir, ou de réduire, les effets négatifs liés à la consommation de stupéfiants des usagers de drogues qui ne sont pas encore engagés dans une démarche de soins.
  • Les consultations jeunes consommateurs

    Destinées aux jeunes consommateurs de cannabis et autres substances psychoactives et à leur famille afin de permettre une meilleure évaluation de la situation des jeunes consommateurs et de les aider en facilitant l’accès à des professionnels.
  • Drogues Info Service - au 0800 23 13 13

    Des professionnels de la santé sont à l’écoute des consommateurs pour apporter de l’aide, des informations, des conseils ou tout simplement pour parler des problèmes de dépendances. Le site drogues-info-service contient également des forums et un service de chat.