1er décembre 2020 – Le VIH est toujours là – une pandémie ne doit pas en faire oublier une autre – Communiqué de Presse Alpes sans sida

Grenoble – 30 novembre 2020 – A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le COREVIH arc alpin célèbre une baisse importante des découvertes de nouvelles contaminations au VIH en 2019, mais s’inquiète d’une réduction massive du recours au dépistage sur les premiers mois de l’année 2020 – ce qui pourrait venir remettre en cause les progrès accomplis depuis plusieurs années.

Les données épidémiologiques du COREVIH Arc Alpin montrent pour la première fois une baisse conséquente des découverte d’infection par le VIH (plus exactement des nouvelles prises en charge) dans les centres hospitaliers de ce territoire – de l’ordre de 32% entre 2018 et 2019 (1). Même si cette tendance devra être confirmée dans les années à venir, « C’est une excellente nouvelle, cela indique que les stratégies « dépister-traiter » et le déploiement de la PrEP (2) portent leurs fruits. » se réjouit Sylvie Vanderschilt, Vice-Présidente du COREVIH Arc Alpin (3) et coordinatrice à Sida Info Service.

Cependant, ces bonnes nouvelles risquent d’être menacées par la situation créée par la pandémie actuelle de Covid-19. En effet, les données présentées par Dr Dray-Spira lors du e-Congrès de la Société Française de Lutte Contre le Sida (4) sur le dépistage du VIH et les prescriptions de PrEP en 2020 sont alarmantes. Le recours au dépistage VIH s’est en effet littéralement effondré en France : Près de 650 000 tests de dépistage du VIH en moins entre janvier et septembre 2020 par rapport au nombre attendu.

Comme le rappelle professeur Olivier Epaulard, président du COREVIH Arc Alpin et professeur d’infectiologie au CHU Grenoble Alpes, « il ne faut pas perdre de vue que pendant la pandémie de SARS-CoV-2, la pandémie de VIH continue. Nous espérons que 2021 verra une reprise forte du dépistage VIH, IST et hépatites, soutenue et accompagnée par les autorités locales, régionales et nationales. Les données sont claires : le nombre de dépistages a très fortement reculé cette année, et les initiations de PrEP en ont pâti aussi. »

C’est pour soutenir l’activité de dépistage et la prévention du VIH, des IST et hépatites que les trois COREVIH de la région Auvergne-Rhône-Alpes se sont concertés pour une campagne de communication commune en direction de la population. Intitulée « VIH, hépatites, IST, pensez-y aussi ! » elle vise à renforcer le recours au dépistage, l’utilisation de la PrEP, et plus généralement celle des outils de prévention (5).

 « Ce n’est pas le moment de détricoter les mesures et les financements pour la prévention du VIH et l’accompagnement des PVVIH, car c’est tout l’objectif « mettre fin à la pandémie » qui est mis en péril, alors que nous commençons à voir le résultat des efforts communs des associations, des équipes d’infectiologie, de virologie, et des centres de dépistage, de planification et de soins en addictologie. (6)

Et plus qu’avant, c’est sans doute cela qu’il va falloir rappeler : le VIH est toujours là. Covid-19 ou non, les buts d’Alpes sans sida aussi : zéro nouveaux cas de VIH, zéro morts liées au VIH, zéro stigmatisations », concluent conjointement Sylvie Vanderschilt et Olivier Epaulard.

Les acteurs de la lutte contre le VIH sur l’arc alpin appellent les autorités locales, départementales, régionales et nationales à poursuivre les efforts concernant la lutte contre le VIH et plus largement pour la santé sexuelle. FIN

 

Notes aux éditeurs :

(1). Source des données : Les données sont issues du rapport épidémiologique 2019 du COREVIH arc alpin, qui recense la file active VIH des centres hospitaliers de l’Isère, Savoie et Haute-Savoie. La réduction constatée concerne le nombre de personnes qui ont été dépistées positives au VIH en 2019 et qui ont eu au moins un premier rendez-vous de prise en charge au sein d’un des centres hospitaliers sus-mentionnés (par rapport aux années précédentes).

(2). Définition de la PrEP : Prophylaxie pré-exposition. Ce terme désigne l’usage de médicaments antirétroviraux pour empêcher la contamination par le de VIH chez des personnes séronégatives très exposées au VIH.

(3). COREVIH arc alpin : Les COREVIH sont des organisations territoriales de référence pour l’ensemble des acteurs qui concourent à la lutte contre l’infection à VIH et des Infections Sexuellement Transmissibles. Le COREVIH de l’Arc Alpin a été mis en place en 2008. Son territoire de référence couvre les départements de l’Isère, la Savoie et la Haute Savoie. Ils sont garants de la « démocratie sanitaire » et favorisent l’implication des soignants et des associations de malades et d’usagers du système de santé. Ils travaillent à améliorer la prise en charge médicale, psychologique et sociale des personnes vivant avec le VIH ; et à l’amélioration de la prévention et du dépistage. : https://www.alpesansida.fr/corevih-arc-alpin/

(4). Dr Dray-Spira, Directrice adjointe du GIS EPI-PHARE (ANSM-Cnam « Utilisation des ARV et de la PrEP et recours aux tests VIH en laboratoire en France durant l’épidémie de Covid-19 », eCongrès de la Société Française de Lutte Contre le Sida, Jeudi 08 octobre 2020 http://econgres2020.sfls.fr/communications/jeudi8octobre.asp

  • – 50% de tests de dépistage pendant le 1er confinement par rapport à l’attendu
  • – 15% de tests de dépistage depuis la fin du 1er confinement jusqu’à mi-septembre
  • Diminution marquée des délivrances de PrEP (-36%) et des initiations PrEP (-47%) pendant le confinement. Reprise modérée (+14%) mais plus basse qu’au niveau attendu

(5). Campagne « VIH, hépatites, IST, pensez-y aussi ! »

Les trois COREVIH de la région Auvergne Rhône Alpes (arc alpin, Lyon Vallée du Rhône et Auvergne Loire) se sont concertés pour une campagne de communication commune en direction de la population. Elle vise à renforcer le recours au dépistage, l’utilisation de la PrEP, et plus généralement celle des outils de prévention. https://www.alpesansida.fr/campagne-auvergne-rhone-alpes-vih-hepatites-ist-pensez-y-aussi/

Elle est composée :

  • d’affiches et d’outils de communication pour les réseaux sociaux
  • d’un site commun mondepistage.com recensant les actions de dépistage et les CeGIDD,
  • de spots radio qui seront diffusés sur toute la région : 520 spots seront diffusés sur 6 jours du 26 novembre au 1er décembre sur l’ensemble de la région, pour atteindre 47% de la population.

(5bis) Actions locales :

Plusieurs acteurs se mobilisent pour des actions de dépistage ciblé : Voir sur  www.mondepistage.com

Le COREVIH de l’arc alpin relance une campagne d’envoi de kits de prévention à domicile avec un autotest VIH, des préservatifs, de l’information. La campagne du printemps 2020 avait déjà permis de distribuer plus de 200 kits (campagne montée en coopération avec Paris sans sida, AIDES et le COREVIH Paca Est) https://www.alpesansida.fr/bilansantesex/.

(6). Simplification de l’accès à la PrEP : Jusqu’à présent, les initiations de PrEP sont effectuées dans des CeGIDD ou en service d’infectiologie. Les médecins généralistes peuvent prendre le relai pour les consultations de suivi. Un décret, prévu pour le premier trimestre 2021, doit permettre aux médecins généralistes d’initier des PrEP.

La liste des acteurs/trices pouvant effectuer des tests rapides VIH et hépatites C (TRODs) doit aussi être élargie dans un décret dont la parution est reportée depuis plus d’un an. Nous l’espérons pour décembre 2020 au plus tôt.

Nos dernières actualités